Réparation Informatique et PC Reconditionné par M3D 53 : Pour une Technologie Durable et Accessible

Le digital clean up day

by | Mar 13, 2023 | Economie circulaire | 1 comment

Le digital clean up day

by | Mar 13, 2023 | Economie circulaire | 1 comment

Le samedi 18 mars prochain aura lieu pour la troisième année consécutive le DIGITAL CLEAN UP DAY, en français nous pouvons tout simplement le traduire par journée du nettoyage numérique. Pour faire cours c’est une journée de sensibilisation à l’impact environnemental du numérique.  Notre vie numérique à un impact environnemental non négligeable et cela ne s’arrête pas aux déchets informatiques !

L’impact environnemental du numérique en chiffres

 

Le numérique représente à lui seul chaque année, 4% des émissions de CO2 dans le monde, ce chiffre en constante évolution pourrait doublé dans les années à venir. En France la part atteint les 2% et pourrait plus que triplé d’ici 2040. Pour ce rendre compte de ce que cela représente, l’aviation civile représente actuellement environ 3% des émissions de CO2 annuel. Son impact carbone n’est donc pas négligeable !

 

La fabrication des objets numériques

 
Afin de bien comprendre l’impact d’un objet, il convient de connaitre les données utilisées pour arriver à ce résultat. Quand on calcul l’impact d’un objet on tente de calculer le bilan carbone qu’il aura tout au long de sa vie. Cela commence avec l’extraction des matières premières jusqu’à sa fin de vie. Au cours de sa fabrication, est pris en compte particulièrement l’énergie et la quantité de matière utilisé, puis le transport jusqu’au point de vente (bien souvent les objets numériques parcours des milliers de kilomètres avant d’arriver dans un point de vente). Enfin est pris en l’utilisation de l’objet et son traitement en fin de vie. Prenons l’exemple d’un ordinateur portable : au long de son cycle vie il aura émit 156 kg de CO2. Sur ses 156 kg, 103kg sont émis uniquement lors de sa fabrication. D’ailleurs lors de cette dernière, on estime qu’il à consommer 240 kg de combustible fossile, 22 kg de produits chimiques et 1,5 tonnes d’eau. Multiplier par le nombre d’ordinateur en circulation … je vous laisse imaginer l’impact écologique . A eux seuls nos équipements représentent quasiment la moitié de l’impact carbone du numérique dans le monde !
 

Internet n’est pas en reste

 
Nos équipements ne sont pas les seuls à avoir une incidence environnementale, internet n’est pas en reste avec un peu plus d’un quart des émissions de CO2. Le déploiement d’internet demande des millions de kilomètres de câbles, et l’installation et l’entretien de l’infrastructure génère du CO2. Une grande partie de l’infrastructure est sous-marine et demande de gigantesques ressources pour être entretenue et évoluer.
 

Le dernier quart

 
Il revient aux data center, ses immenses structures, composés de serveurs. Ces derniers ont pour vocation (et pas des moindre) de stocker les données des utilisateurs du web : mails, photos, vidéos , jeux, données administratives … Les data center ont besoin d’une grande quantité d’énergie pour fonctionner. L’énergie utilisé est majoritairement issu d’énergie fossile et du nucléaire. L’hébergement des sites web à aussi un impact environnemental non négligeable.

Changement de pâte thermique

Réduire l’impact carbone de notre matériel

 

Comme expliqué plus haut la moitié des émissions de CO2 sont dues à la fabrication et à l’utilisation du matériel. En choisissant notre matériel en fonction de notre usage nous contribuons à réduire nos émissions de CO2. Certains ordinateurs émettent moins de CO2 que d’autre, par exemple plus il sera léger, moins sa fabrication aura demandé de ressources, ainsi un ordinateur portable à un impact carbone moindre qu’une tour d’ordinateur. Il faut également réfléchir à la durée de vie de nos équipements et se renseigner si l’équipement sera évolutif ou non dans le temps. Prendre son temps et réfléchir avant d’acheter.

Augmenter la durée de vie de notre matériel est aussi un bon moyen de réduire son impact. La réparation est un moyen de faire durer plus longtemps son matériel. Il faut également lutter contre l’obsolescence culturelle qui vise à avoir toujours le dernier modèle à la mode. Actuellement, nos équipement sont trop souvent renouvelés, pour limiter leur impact, nous devrions les garder plus de 4 ans. En entretenant correctement ses équipements, nous prolongeons également leur durée de vie.

Enfin pensez au réemploi lorsque vos objets ne sont plus utiles, souvent fonctionnels, ils peuvent resservir à d’autres. Le reconditionné est aussi une excellente alternative pour limiter notre empreinte carbone.

 

Diminuer l’empreinte carbone de nos produits numériques

 

Des petits gestes simples peuvent participer à la diminution de l’empreinte carbone de nos objets numériques. En premier lieu faire attention à la consommation de nos équipements, en pensant à les éteindre lorsqu’ils ne sont pas utilisés. En second lieu, faire attention au stockage de nos données non utilisés, pensez à supprimer les mails non utiles, les photos en double, stocker vos données localement plutôt que dans le cloud … Alors profitons du digital clean up daypour trier nos données inutiles et pourquoi pas réfléchir à un autre mode de stockage. Les NAS peuvent être une bonne alternative plus respectueuse de l’environnementau stockage de vos données.

Internet à révolutionné nos vies, nous avons accès à l’information en temps réel, chacun a accès à la culture, au divertissement en restant chez soi. Les réseaux sociaux, nous permettent de partager et d’être en contact avec nos proches. Les conditions de travail ont également put être amélioré grâce au numérique. Mais toutes ses avancés et améliorations de nos modes de vie ne sont pas sans conséquence sur l’environnement et il est important d’en avoir conscience, afin d’améliorer nos usages et notre rapport au numérique. Les efforts de chacun, peuvent limiter l’impact carbone du numérique , cependant cela ne sera pas suffisant si le travail n’est pas fait en amont, pour rappel 50% de l’impact carbone provient de la fabrication de nos équipement et 25% des infrastructures distribuant internet. Nous consommateurs pouvons œuvrer à notre niveau, et profiter du digital clean up day pour faire un geste positif pour la planète. Cependant, 75% de l’impact carbone n’est pas du à l’usage du consommateur final mais à la fabrication par les industriels objets numériques ainsi qu’a l’infrastructure d’internet ! L’industrie du numérique doit préparer de toute urgence sa transition afin que nos petits gestes ai un sens !

Maachou Cindy
Co-gérante chez M3D53


  1. Bravo c'est très bien expliqué et je te soutiens pour sauvé notre planète

Maachou Cindy
Co-gérante chez M3D53


  1. Bravo c'est très bien expliqué et je te soutiens pour sauvé notre planète

1 Comment

  1. Stéphane

    Bravo c’est très bien expliqué et je te soutiens pour sauvé notre planète

    Reply

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *