Réparation Informatique et PC Reconditionné par M3D 53 : Pour une Technologie Durable et Accessible

C’est quoi l’économie circulaire ?

by | Jul 29, 2022 | Economie circulaire | 0 comments

C’est quoi l’économie circulaire ?

by | Jul 29, 2022 | Economie circulaire | 0 comments

Hier, le 28 juillet 2022 était le jour du dépassement selon Global Footprint Network. Depuis aujourd’hui dans le monde nous consommons à “crédit” cela signifie que nous avons consommés les ressources annuelles de notre planète. Il y a 50 ans le jour du dépassement arrivait le 29 décembre. Le constat est simple, nous consommons toujours plus, et la Terre ne sera bientôt plus apte à nous fournir les ressources nécessaire à notre mode de vie. Nous devons changer nos modes de consommations si nous souhaitons continuer à vivre sur notre planète.
Je vais donc dans cet article vous parler de l’économie circulaire qui s’oppose à l’économie linéaire, qui est actuellement notre modèle économique. Et contrairement aux idées reçus, le passage de l’économie linéaire à l’économie circulaire ne peut se faire sans un réel travail du consommateur.

l’Économie linéaire : un modèle en perdition

économie linéaire un modèle en perdition

 

Afin de bien comprendre ce qu’est l’économie circulaire nous devons faire un point sur l’économie linéaire. C’est le modèle économique actuel, il présente un avantage économique certain, puisqu’il permet une hausse rapide des productions à grande échelle. Ainsi l’agriculture intensive permet au plus grand nombre d’avoir de quoi se nourrir, l’industrialisation permet l’accès aux technologies, au loisirs etc…
L’inconvénient non des moindre, est qu’il épuise les ressources naturelles, détruit les écosystèmes, augmente la pollution et participe au réchauffement climatique entre autres.

Ce modèle économique, peut se diviser en quatre partie :

  • L’extraction: les ressources naturelles sont extraites selon les besoins sans se soucier de savoir si elles sont pérennes ou non.
  • La fabrication : Une fois les ressources extraites, les ressources servent à fabriquer des marchandises. Le fabriquant va faire en sorte que ses marchandises soient fabriqués avec le coût le plus faible afin de réaliser un bénéfice plus important, mais aussi pour que le consommateur puisse se procurer ses marchandises et puissent régulièrement les renouvelés. Au détriment souvent de l’environnement.
  • La consommation : Le consommateur va acheter les produits, qu’ils soient plus ou moins utiles. Ces produits seront renouvelés fréquemment afin d’être toujours à la pointe de la mode ou de la technologie par exemple.
  • Les déchets : N’ayant plus d’utilité au consommateur le produit va être jeter.

Ce système économique est voué à l’échec, il épuise les ressources, crée du déchet sans solution pérenne. Nous ne pouvons pas extraire ce dont nous avons besoin à l’infini, et accumuler les déchets. Sans compter les répercussions de ce mode de consommation : la pollution, le réchauffement climatique …

L’économie circulaire : un cercle vertueux

économie circulaire un cercle vertueux
L’économie circulaire présente divers avantages. Elle permet de lutter contre le gaspillage et la sur-exploitation des ressources naturelles, réduit l’impact environnemental de notre consommation, assure la pérennité des activités économiques et créer de nouvelles opportunités d’innovation , d’emploi et d’affaire. Elle présente néanmoins le désavantage de repenser notre mode de fonctionnement ainsi que le mode de fonctionnement des entreprises.
Nous pouvons diviser l’économie circulaire en trois grandes catégories, elles-mêmes divisé en sept sous catégorie qui forment les 7 piliers de l’économie circulaire. Je vais vous les présenter.
 

L’offre des acteurs économiques

Dans cette catégorie nous allons retrouver trois piliers de l’économie circulaire :
 

  • l’éco-conception

    Les acteurs économiques vont en amont réfléchir à la conception de leurs produits ou leurs services en considérant chaque étape de sa vie : sa fabrication, sa distribution, son utilisation et la valorisation finale. Ainsi ils peuvent limiter l‘impact environnemental de leurs produits et/ou leurs services.

  •  

  • L’écologie industrielle et territoriale

    Les acteurs économiques d’un territoire, vont s’organiser afin d’optimiser la circulation et les besoins en énergie et en ressources naturelles. Ils vont ainsi pourvoir mutualiser et échanger leurs besoins. Par exemple, ils mutualise le transport de leurs achats. Ce qui réduit l‘impact carbone de la livraison.

  •  

  • L’économie et la fonctionnalité

    L’achat d’un service ou d’une fonction va se substituer à l’achat d’un produit. Les produits peuvent être utilisés par différents utilisateurs successifs. Par exemple, l’achat en commun d’une machine qui va pouvoir être déplacé et utilisé par différents acteurs économiques.

 

Les demandes et les comportements des consommateurs

Dans cette catégorie, nous allons retrouver deux piliers de l’économie circulaire.
 

  • L’allongement de la durée de vie des objets

    Dans ce pilier nous allons retrouver trois grands principes : le réemploi, la réparation et la réutilisation. Ces trois grands principes vont avoir pour but d’augmenter la durée de vie des objets et ainsi limiter leur impact carbone. Le réemploi va permettre de remettre dans le circuit économique des objets dont le consommateur initiale n’a plus l’utilité. La réparation va permettre de prolonger la durée d’usage d’un objet. La réutilisation va consister à détourner un objet de son usage initial ou à démonter celui-ci afin de récupérer les pièces en état de fonctionnement.

  •  

  • Une consommation plus responsable

    Le consommateur à lui aussi son rôle à jouer dans l’économie circulaire, il est même un pilier. C’est en réfléchissant à sa manière de mieux consommer qu’il forcera les acteurs économiques à réfléchir eux aussi à une meilleur conception. Ainsi le consommateur peut réfléchir au besoin qu’il a de ce produit et à l’utilisation qu’il en fera. Par exemple, pour l’achat d’une perceuse, a-t-il besoin d’une machine très performante pour uniquement fixer un cadre ? A-t-il besoin d’un produit neuf quand un produit reconditionné peut totalement lui suffire ? En a t-il besoin tout le temps ? peut-il la louer ? et ainsi favoriser la consommation collaborative ? Dans la société de consommation du tout, tout de suite, tout neuf c’est une véritable prouesse de ne pas céder ! Mais nous devons nous y contraindre si nous souhaitons changer de mode de consommation.

 

La gestion des déchets

Dans cette partie nous trouvons un unique pilier:
 

  • Le recyclage

    Il permet de récupérer les matière première d’un produit. Le recyclage doit être la toute dernière étape de vie d’un produit, il ne doit s’appliquer uniquement lorsque qu’aucun autre usage ne lui a été trouvé. Les matières premières de ce produit pourront être réutilisé dans la fabrication de nouveau produit et ainsi limiter l’extraction des ressources naturelles.

L’économie circulaire va devoir se substituer à l’économie linéaire si nous ne voulons pas voir encore chaque année le jour de dépassement avancer. C’est un modèle vertueux qui permet la sauvegarde de nos ressources et limite notre impact environnementale. Si nous ne changeons pas notre manière d’appréhender l’économie c’est notre planète et notre espèce qui en pâtira.

Aujourd’hui nous pensons à tord que limiter notre impact environnemental, signerai la chute de notre économie. Cependant l’économie circulaire apporte de nombreuses opportunités économiques.

Il est tellement plus facile de se laisser porter par le mouvement que de se remettre en question et de se poser les bonnes questions. Nous sommes tous acteurs de l’épuisement de nos ressources et du réchauffement climatique. Si les consommateurs changent, alors les acteurs économiques n’auront d’autre choix que de s’adapter à eux.

C’est quoi l’économie circulaire ?

by | Jul 29, 2022 | Economie circulaire | 0 comments

Hier, le 28 juillet 2022 était le jour du dépassement selon Global Footprint Network. Depuis aujourd’hui dans le monde nous consommons à “crédit” cela signifie que nous avons consommés les ressources annuelles de notre planète. Il y a 50 ans le jour du dépassement arrivait le 29 décembre. Le constat est simple, nous consommons toujours plus, et la Terre ne sera bientôt plus apte à nous fournir les ressources nécessaire à notre mode de vie. Nous devons changer nos modes de consommations si nous souhaitons continuer à vivre sur notre planète.
Je vais donc dans cet article vous parler de l’économie circulaire qui s’oppose à l’économie linéaire, qui est actuellement notre modèle économique. Et contrairement aux idées reçus, le passage de l’économie linéaire à l’économie circulaire ne peut se faire sans un réel travail du consommateur.

l’Économie linéaire : un modèle en perdition

économie linéaire un modèle en perdition

 

Afin de bien comprendre ce qu’est l’économie circulaire nous devons faire un point sur l’économie linéaire. C’est le modèle économique actuel, il présente un avantage économique certain, puisqu’il permet une hausse rapide des productions à grande échelle. Ainsi l’agriculture intensive permet au plus grand nombre d’avoir de quoi se nourrir, l’industrialisation permet l’accès aux technologies, au loisirs etc…
L’inconvénient non des moindre, est qu’il épuise les ressources naturelles, détruit les écosystèmes, augmente la pollution et participe au réchauffement climatique entre autres.

Ce modèle économique, peut se diviser en quatre partie :

  • L’extraction: les ressources naturelles sont extraites selon les besoins sans se soucier de savoir si elles sont pérennes ou non.
  • La fabrication : Une fois les ressources extraites, les ressources servent à fabriquer des marchandises. Le fabriquant va faire en sorte que ses marchandises soient fabriqués avec le coût le plus faible afin de réaliser un bénéfice plus important, mais aussi pour que le consommateur puisse se procurer ses marchandises et puissent régulièrement les renouvelés. Au détriment souvent de l’environnement.
  • La consommation : Le consommateur va acheter les produits, qu’ils soient plus ou moins utiles. Ces produits seront renouvelés fréquemment afin d’être toujours à la pointe de la mode ou de la technologie par exemple.
  • Les déchets : N’ayant plus d’utilité au consommateur le produit va être jeter.

Ce système économique est voué à l’échec, il épuise les ressources, crée du déchet sans solution pérenne. Nous ne pouvons pas extraire ce dont nous avons besoin à l’infini, et accumuler les déchets. Sans compter les répercussions de ce mode de consommation : la pollution, le réchauffement climatique …

L’économie circulaire : un cercle vertueux

économie circulaire un cercle vertueux
L’économie circulaire présente divers avantages. Elle permet de lutter contre le gaspillage et la sur-exploitation des ressources naturelles, réduit l’impact environnemental de notre consommation, assure la pérennité des activités économiques et créer de nouvelles opportunités d’innovation , d’emploi et d’affaire. Elle présente néanmoins le désavantage de repenser notre mode de fonctionnement ainsi que le mode de fonctionnement des entreprises.
Nous pouvons diviser l’économie circulaire en trois grandes catégories, elles-mêmes divisé en sept sous catégorie qui forment les 7 piliers de l’économie circulaire. Je vais vous les présenter.
 

L’offre des acteurs économiques

Dans cette catégorie nous allons retrouver trois piliers de l’économie circulaire :
 

  • l’éco-conception

    Les acteurs économiques vont en amont réfléchir à la conception de leurs produits ou leurs services en considérant chaque étape de sa vie : sa fabrication, sa distribution, son utilisation et la valorisation finale. Ainsi ils peuvent limiter l‘impact environnemental de leurs produits et/ou leurs services.

  •  

  • L’écologie industrielle et territoriale

    Les acteurs économiques d’un territoire, vont s’organiser afin d’optimiser la circulation et les besoins en énergie et en ressources naturelles. Ils vont ainsi pourvoir mutualiser et échanger leurs besoins. Par exemple, ils mutualise le transport de leurs achats. Ce qui réduit l‘impact carbone de la livraison.

  •  

  • L’économie et la fonctionnalité

    L’achat d’un service ou d’une fonction va se substituer à l’achat d’un produit. Les produits peuvent être utilisés par différents utilisateurs successifs. Par exemple, l’achat en commun d’une machine qui va pouvoir être déplacé et utilisé par différents acteurs économiques.

 

Les demandes et les comportements des consommateurs

Dans cette catégorie, nous allons retrouver deux piliers de l’économie circulaire.
 

  • L’allongement de la durée de vie des objets

    Dans ce pilier nous allons retrouver trois grands principes : le réemploi, la réparation et la réutilisation. Ces trois grands principes vont avoir pour but d’augmenter la durée de vie des objets et ainsi limiter leur impact carbone. Le réemploi va permettre de remettre dans le circuit économique des objets dont le consommateur initiale n’a plus l’utilité. La réparation va permettre de prolonger la durée d’usage d’un objet. La réutilisation va consister à détourner un objet de son usage initial ou à démonter celui-ci afin de récupérer les pièces en état de fonctionnement.

  •  

  • Une consommation plus responsable

    Le consommateur à lui aussi son rôle à jouer dans l’économie circulaire, il est même un pilier. C’est en réfléchissant à sa manière de mieux consommer qu’il forcera les acteurs économiques à réfléchir eux aussi à une meilleur conception. Ainsi le consommateur peut réfléchir au besoin qu’il a de ce produit et à l’utilisation qu’il en fera. Par exemple, pour l’achat d’une perceuse, a-t-il besoin d’une machine très performante pour uniquement fixer un cadre ? A-t-il besoin d’un produit neuf quand un produit reconditionné peut totalement lui suffire ? En a t-il besoin tout le temps ? peut-il la louer ? et ainsi favoriser la consommation collaborative ? Dans la société de consommation du tout, tout de suite, tout neuf c’est une véritable prouesse de ne pas céder ! Mais nous devons nous y contraindre si nous souhaitons changer de mode de consommation.

 

La gestion des déchets

Dans cette partie nous trouvons un unique pilier:
 

  • Le recyclage

    Il permet de récupérer les matière première d’un produit. Le recyclage doit être la toute dernière étape de vie d’un produit, il ne doit s’appliquer uniquement lorsque qu’aucun autre usage ne lui a été trouvé. Les matières premières de ce produit pourront être réutilisé dans la fabrication de nouveau produit et ainsi limiter l’extraction des ressources naturelles.

L’économie circulaire va devoir se substituer à l’économie linéaire si nous ne voulons pas voir encore chaque année le jour de dépassement avancer. C’est un modèle vertueux qui permet la sauvegarde de nos ressources et limite notre impact environnementale. Si nous ne changeons pas notre manière d’appréhender l’économie c’est notre planète et notre espèce qui en pâtira.

Aujourd’hui nous pensons à tord que limiter notre impact environnemental, signerai la chute de notre économie. Cependant l’économie circulaire apporte de nombreuses opportunités économiques.

Il est tellement plus facile de se laisser porter par le mouvement que de se remettre en question et de se poser les bonnes questions. Nous sommes tous acteurs de l’épuisement de nos ressources et du réchauffement climatique. Si les consommateurs changent, alors les acteurs économiques n’auront d’autre choix que de s’adapter à eux.

Pour aller plus loin

Vous pouvez vous rendre sur le site de l’ADEME, où vous trouverez de la documentation sur la transition écologique et l’économie circulaire.

Maachou Cindy
Co-gérante chez M3D53


  1. Bravo c'est très bien expliqué et je te soutiens pour sauvé notre planète

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *